Qui est redevable de la zakat ?

mercredi 27 avril 2011
par  Webmaster
popularité : 45%


Qui est redevable de la zakat ?


 


La zakat est obligatoire sur les biens de l’enfant et de l’adulte


Question : Je suis un jeune homme âgé de dix-sept ans. Je vis avec mes parents et mon père subvient à mes besoins. J’ai placé de l’argent sur un compte d’épargne dans une banque islamique depuis maintenant une année. Suis-je redevable de la zakat ? Est-ce que les bénéfices doivent être également soumis à la zakat ? La zakat commence-t-elle à l’âge de la puberté ?


Réponse : La zakat est obligatoire sur les biens soumis à la zakat, c’est-à-dire le bétail, l’or et l’argent, les produits de la terre et les produits destinés à la vente, et cela même si leur propriétaire est un enfant. La zakat est donc obligatoire sur les biens de l’orphelin au même titre que ceux de l’adulte, c’est à son tuteur de la prélever sur les biens de l’enfant. Elle est également obligatoire sur les bénéfices de vente, même s’ils sont inférieurs au seuil requis pour la zakat, dès lors que le capital atteint ce seuil. Et Allah sait mieux.


Cheikh Ibn Jibrine


 


la zakat est obligatoire sur les bien de l’orphelin et du malade mental


Question : La zakat est-elle obligatoire sur les biens de l’orphelin et du malade mental ?


Réponse : La zakat est obligatoire sur les biens de l’orphelin et du malade mental s’ils sont libres, musulmans et sont les seuls possesseurs de ces biens. En effet, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit dans un hadith rapporté par Ad-Darouqoutni :


« Que celui à qui on confie la gestion des biens de l’orphelin commerce avec cela, et ne les laisse pas s’user par la Sadaqah ». Dans le même ordre d’idées, l’Imam Mâlik rapporte dans Al Muwatta’ d’après Abdur-Rahman ibn Al-Qassim que son père a dit : « Aïcha nous avait sous sa tutelle, moi et un frère à moi, alors que nous étions orphelins et elle s’acquittait de la zakat sur nos biens ».


Le point de vue qui prône l’obligation de la zakat sur les biens de l’orphelin et du malade mental, est celui d’Ali, d’Ibn Omar, de Jabir, d’Aïcha et d’Al­-Hassan ibn Ali ; cela a été rapporté d’eux par Ibn Al­-Moundzir.


Le Comité Permanent


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois