La recherche de la science 1er partie

Traduction du livre de cheikh Bâzmôl
mardi 4 mai 2010
par  Webmaster
popularité : 46%


Aux noms d’Allah le tout miséricordieux le très miséricordieux




 


Je remercie Allah pour le fait qu’il m’ait facilité cette rencontre avec vous, Il est celui à qui je demande de mettre le bien et la bénédiction dans cette assise pour tous. Cette rencontre a lieu dans la mosquée de l’émir mot3ib à Joudah, la nuit du jeudi au vendredi 6 rabi’ al awwal 1421 de l’hégire prophétique.Cette conférence a pour sujet :


« Fondation de la recherche de la science »


de cheikh Bâzmôl


 


Chaque musulman sait que la science est importante, au point que chaque personne prétend à celle-ci et l’ignorant n’agrée pas que l’on dise de lui qu’il est ignorant et il se réjouit que l’on dise de lui qu’il est savant !!


« Ali ibn abi talib -qu’Allah l’agrée- a dit : « il suffit comme noblesse à la science que celui qui ne la maîtrise pas la prétende, et se réjouit lorsqu’il est attribué à celle-ci, et il suffit à l’ignorance comme réprobation que celui qui est dedans la désavoue ».


Comment le musulman peut-il ignorer les mérites de la science et des savants alors qu’il lit la parole d’Allah-exalté- qui signifie : "Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ?" [Sourate zoumar, verset 9] et il entend sa parole -qu’il soit exalté- qui signifie : Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu'il n'y a point de divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage !" [Verset 18, sourate al ‘imrane]. Allah -qu’il soit glorifié- a lié l’attestation des gens de science et des anges avec la sienne - qu’il soit glorifié et exalté- !



Comment le musulman peut-il ne pas connaître le mérite de la recherche de la science alors qu’il entend sa parole -prière et salut d’Allah sur lui- : « celui qui prend un chemin dans la recherche de la science, Allah lui facilite par ce biais un chemin vers le paradis », et sa parole : « recherchez la science est une obligation pour chaque musulman ».



Comment doute-t –il de la nécessité de la science religieuse qui se rapporte à ce dont le musulman a besoin dans sa vie, alors qu’il pratique une religion qui s’appuie sur deux principes : 

1_n’adorer qu’Allah

2_n’adorer Allah qu’avec ce qu’il a légiféré.



Ces deux principes sont la réalité de la parole d’unicité : « j’atteste qu’il n’y a pas de divinité digne d’adoration si ce n’est Allah, et j’atteste que mohammed est son serviteur et messager » ; il faut nécessairement la science religieuse dont on a besoin pour réaliser cette parole d’unicité, car comment le musulman réalise t-il le deuxième fondement -qui est d’adorer Allah qu’avec ce qu’il a légiféré- sans recherchez la science ; c’est pour cette raison que la science est avant la parole et les actes.



L’imam al boukhari à intituler (un chapitre) dans son sahih (l’authentique), allant dans ce sens, dans le livre de la science :
« Chapitre de la science avant la parole et les actes » ; pour la parole d’Allah-exalté- qui signifie : "Sache donc qu'en vérité il n'y a point de divinité à part Allah" [sourate mohammed, verset 19]. Il a alors commencé par la science.


Et les savants sont les héritiers des prophètes, qui ont donné en héritage la science ; celui qui la saisit s’est emparé d’une grande part.
Et celui qui prend un chemin dans la recherche de la science, Allah lui facilite un chemin vers le paradis.
Allah-que son rappel soit magnifié-a dit ce qui signifie : Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah [sourate fatir, verset 28].
Et il a dit ce qui signifie : Telles sont les paraboles que Nous citons aux gens ; cependant, seuls les savants les comprennent [sourate l’araignée, verset43]
Et il a dit ce qui signifie : Et ils dirent : "Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise". [sourate la royauté, verset 10]
Et il a dit ce qui signifie : "Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ?" [Sourate les groupes, verset9]


Et le prophète – paix et salut d’Allah sur lui- a dit : « celui pour qui Allah veut du bien il lui fait comprendre la religion » et : « la science[ne s’acquiert] qu’avec l’apprentissage ».

Abou dhar a dit :
« si vous mettiez le sabre sur celle-ci (et il montra sa nuque) puis que j’eusses pensé pouvoir transmettre une parole que j’ai entendu du prophète -prière et salut d’Allah sur lui- avant que vous ne m’exécutiez, je la transmettrais ».


Ibn abbas a dit : « soyez « rabbaniyyina » clément et jurisconsulte ».
On a dit : le « rabbaniyyou » est celui qui éduque les gens avec les petits sujets de science avant les grands .C’est ici que se termine la parole d’al-boukhari-qu’Allah lui fasses miséricorde-.0020


Al-boukhari a mentionné tout cela dans ce chapitre. Comme la science a cette importance, les coupeurs de chemin se sont empressés de le rompre ; ils ont mis des obstacles, des éléments qui détournent de ce chemin et des obstacles qui obstruent la voie des chercheurs de science. Mais ceci est hors de question car les gens du savoir se sont mis en rempart face à eux, et leur effort a consisté a indiquer quelles sont les règles de bienséance et les choses importantes ainsi qu’a dévoiler les mensonges.


 


Dans le domaine du rappel, certes le rappel sert au croyant et cette conférence viendra comme un rappel au moyen de la parole des gens de science dans ce domaine, afin qu’Allah mette en cela ce qui est profitable et le bénéfice qui s’étend sur tout. Je dis en recherchant l’aide d’Allah :

Je vous cite -qu’Allah vous accorde la réussite- les paroles des gens de science en rapport avec cette conférence, à travers des fondements que je classe pour vous.

Je mentionne le fondement et sa preuve qui le confirme, ensuite je mentionne les éléments qui sont construits sur ce fondement.


 


*Ces fondements sont les suivants, je les cite en globalité puis je les détaillerais :


 


- la recherche de la science dont le musulman a besoin pour accomplir ce qui lui est obligatoire en tant qu’actes d’adorations envers son seigneur est une obligation pour lui. Quand au fait d’acquérir le reste, cela est une obligation collective.


-la science voulue dans les versets et les ahadiths est la science religieuse, quand aux sciences universelles, naturelles et qui se rapportent à l’actualité, celles-ci sont du domaine de l’obligation collective.


 


- la sincérité dans la recherche de la science est une condition séquentielle et non de départ.



- la science est la parole d’Allah, de son messager, des compagnons, avec l’unanimité et l’analogie correcte.


 


-les savants sont les héritiers des prophètes il faut donc prendre en considération les règles de bienséance avec eux.


 


- les obstacles dans la recherche de la science


 


- les moyens d’affermir la science


 


-les positions et étapes dans l’observation des sujets scientifiques


 


-les gens dans la science sont de deux sortes : ceux qui savent et ceux qui ne savent pas.


 


Voici les neufs fondements sur lesquels repose cette conférence, je commence par le premier fondement


 


Le premier fondement


 


La recherche de la science dont le musulman a besoin dans le but d’appliquer ce qui lui est obligatoire en tant qu’adoration envers son seigneur est une obligation pour lui, acquérir ce qui dépasse cela est une obligation communautaire [1], et ceci est préférable de même que c’est un mérite pour le chercheur de science.


La preuve de ce fondement est ce qui vient du prophète -paix et salut d’Allah sur lui- « recherchez la science est une obligation pour chaque musulman ».
Sa preuve est aussi le fait que cette religion repose sur deux principes qui sont


1/nous n’adorons qu’ Allah

2/nous n’adorons Allah qu’avec ce qu’Il a légiféré


 


La réalisation de l’adoration d'Allah avec ce qu’Il a légiféré n’est possible qu’à l’aide de la recherche de la science dont tu as besoin afin d’accomplir ces adorations qu’Allah t’as rendues obligatoires et pour lesquelles Il t’a créé.


C’est dans ce sens là qu’Ishaq ibn rahowiyah a dit : « rechercher la science est une obligation, et il ne convient ici aucune notification si ce n’est que le sens de cela est : il lui est obligatoire de rechercher la science dont il a besoin pour ses ablutions, sa prière, son aumône, s’il a des biens, de même pour le pèlerinage et autre… » Et il a dit « et ce qui est obligatoire pour lui, parmi cela, il ne demandera pas la permission à ses parents pour sortir (l’acquérir) et pour ce qui est méritoire, il ne sortira pour l’acquérir que lorsqu’il aura demander la permission à ses parents ».


Ibn tamiyya -qu’Allah lui fasses miséricorde- a dit : « rechercher la science est une obligation collective, excepté pour ce qui est individuel, comme chacun (doit) rechercher la science concernant ce qu’Allah lui a ordonné et lui a interdit, ceci est une obligation individuelle ».

Et ceci est un fondement parmi les principes importants, dans lesquels, les gens du hadith, se distinguent des autres et c’est pour cela que les gens de l’innovation se moquent des gens du hadith, en disant que l’objectif de leur parole ne concerne que ca qui les sujets de la purification, la prière et ce qui est semblable à cela !!
Ceci n’est pas un défaut en réalité, car tu réalises la clef de la prière au moyen de la purification. Et le messager d’Allah –paix et salut d’Allah soient sur lui- a dit : « la clef de la prière est la purification, ce qui interdit est le takbir et ce qui rend licite est la taslim » et il a dit aussi : « l’Islam est construit sur cinq, attester qu’il n’y a de divinité qui mérite l’adoration si ce n’est Allah et que mohammed est le messager d’Allah, accomplir la prière, donner l’aumône, jeûner (le mois) de ramadan, le pèlerinage vers la maison d’Allah qui est sacrée pour celui qui peut y accéder ».


[1] si une partie de la communauté s’en charge, le reste est déchargé de cette obligation.


 


C’est pour cette raison, que la première chose dont on se doit d’avertir le chercheur de science est qu’il faut s’efforcer d’acquérir la science de ce qui lui est obligatoire ; lorsque l’imam malik a été questionné au sujet de la recherche de la science il a dit : « elle est totalement un bien, mais regarde ce dont tu as besoin de jour et de nuit et recherche-le ».
Car tu ne réaliseras l’adoration d’Allah dès lors que tu auras acquis la science qu’Allah a légiféré pour toi, concernant ces adorations, tu connaîtras alors comment tu t’ablutionnes, comment tu pries, comment tu te laves, comment tu donnes l’aumône lorsque tu as des biens, comment tu accomplis le pèlerinage lorsque tu désires l’accomplir, les règles de mariage lorsque tu souhaites te marier, les règles de divorce lorsque tu décides de divorcer et les choses semblables à cela…



*Les choses suivantes sont construites sur ce fondement :



1- Le jugement de l’obligation, qui s’annexe au musulman responsable, si celui-ci est petit, alors ses parents doivent leur enseigner les choses de la religion dont il a besoin car le prophète –paix et salut d’Allah soit sur lui- a dit « chacun de vous est un berger, et chacun de vous est questionné sur son troupeau ».
Donc il faut que le père musulman et la mère musulmane enseigne à leur enfant ce dont il a besoin dans sa religion et règle de bienséance.


 


2- Le chercheur de science doit faire précéder l’acquisition de ce qui lui est préférable par ce qui lui est obligatoire, s’occuper de ce qui est préférable au lieu de ce qui est obligatoire fait partie des obstacles dans la recherche de la science. Et quel défaut est-ce que de rechercher ce qui est préférable et délaisser l’obligation !


Tu vois certains d’entre eux parler dans des sujets linguistiques, grammaticaux, terminologiques dans des sujets de la science de l’éloquence et des fondements alors qu’il ne sait pas bien faire les ablutions de la façon faite par le messager d’Allah, et ne sait pas bien faire la prière de la façon dont le prophète –paix et salut d’Allah sur lui- priait, et prend des exemples sur cela… !!


 


3- Le chercheur de science ne doit pas contredire ses parents en entreprenant un voyage à la recherche d’une science qui est préférable, mais si la science qu’il veut(acquérir)en voyageant est une obligation dont il a besoin pour adorer Allah de nuit et de jour alors qu’il voyage, comme l’a informé l’imam ishaq dans sa parole précédente : « et ce qui est obligatoire pour lui parmi cela il ne demandera pas la permission à ses parents pour sortir l’acquérir et pour ce qui est méritoire il ne sortira pour l’acquérir que lorsqu’il aura demandé la permission à ses parents ».



4- Les sciences auxiliaires, ou ce que certains savants appellent « les sciences-outils » comme la langue arabe, la science de l’éloquence, des fondements, de la terminologie et les sciences du Coran, on recherche à travers elles ce qui permet de réaliser le désir principal qui est l’accomplissement de l’adoration d’Allah le très haut pour laquelle il nous a créé sinon cela (l’étude de ses sciences) entre dans le luxe et Allah est plus savant.



Il n’est pas demandé à celui qui recherche la science de la grammaire d’être comme Sibawayh ou à celui qui recherche la langue d’être comme al-khalil et al-azhari ou à celui qui recherche la science de l’éloquence d’être comme al-jiramy, il suffit en cela d’acquérir ce qui est nécessaire pour comprendre le Coran la sounnah et accomplir ce qu’Allah a rendu obligatoire comme acte d’adoration.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois